Logo Ateliers de Minuit réserve

le Saphir

Le Saphir est une pierre précieuse stupéfiante! Généralement connue pour sa couleur bleue cette pierre offre cependant une variété de tonalités de teintes presque infinies.
Elle appartient, avec le rubis, à la famille minérale des Corindons, variété cristallisée d’oxyde d’aluminium qui se forme dans les roches cristallines.
Le saphir est formé grâce à des conditions géologiques spécifiques de hautes pressions et hautes températures (650 à 720 ° C) à une profondeur de 25 à 50 km.
Un équilibre délicat entre le Fer et le Titane est nécessaire pour fournir au cristal en croissance une couleur bleue attrayante.
Sa dureté est très élevée, 9 sur l’échelle de Mohs qui comprend dix grades, dont le plus élevé correspond au diamant.
Le saphir se forme soit dans les roches magmatiques, soit dans les zones frontières entre les pegmatites (principaux constituants du manteau terrestre) et les roches adjacentes, soit enfin dans des roches métamorphiques comme le gneiss et les micaschistes. On peut trouver dans les alluvions des saphirs ayant résisté à l’érosion des roches qui les abritaient.
On peut les trouver en rose, violet, jaune, vert, blanc et plus encore.

gemmologie saphir rose

Une couleur spéciale de saphir rose orangé est appelée “padparadscha”, qui signifie «fleur de lotus» en cinghalais, la langue parlée au Sri Lanka. Ces pierres extrêmement rares sont méconnues et sont d’une beauté saisissante. Presque aucune autre pierre colorée ne se compare à ce mélange unique de rose et d’orange.

L’histoire du Saphir

L’étymologie du mot «saphir» vient très probablement du mot hébreu «saffir», qui signifie «le plus beau» ou «parfait».
Traditionnellement, le saphir symbolise la noblesse, la vérité, la sincérité et la fidélité. Il a habillé les robes des membres de la royauté et du clergé pendant des siècles.
Dans la Grèce antique et à Rome, les rois et les reines étaient convaincus que les saphirs bleus protégeaient leurs propriétaires de l’envie et du mal.
Les grecs importaient des saphirs du Sri Lanka environ 480 ans avant notre ère.

Gemmologie du saphir bleu

Dans la mythologie, ce serait Prométhée qui aurait volé le saphir aux dieux, en même temps que le feu. Les grecs qui allaient consulter l’oracle d’Apollon à Delphes auraient porté un saphir. Il aurait permis à celui qui venait interroger l’oracle, de mieux en comprendre les réponses. On appelait d’ailleurs le saphir, le “joyau du dieu du soleil”, Apollon.

Le Muséum national d’histoire naturelle de Paris conserve le Ruspoli (ou Raspoli), un saphir de 135,80 cts ayant appartenu à Louis XIV et qui est probablement l’un des Saphirs les plus connus au XVIIème siècle.
Le trésor de la cathédrale de Reims possède le talisman de Charlemagne, celui qu’il portait au cou quand on ouvrit son tombeau en 1166 et qui fut offert à Napoléon Ier par le clergé d’Aix-la-Chapelle.

Les pays producteurs

Production mondiale de saphir

L’île de Ceylan a été la première source de saphirs au monde. Au fil du temps, le nombre de mines de saphir a augmenté.

On en trouve principalement en Asie : au Sri Lanka, en Birmanie, en Thaïlande, au Cambodge, au Vietnam et dans la région du Cachemire.

Le Cachemire situé à la pointe nord de l’Inde, au milieu des montagnes himalayennes entre le Pakistan et la Chine, dans la région de Padar, est probablement la variété la plus fascinante des saphirs, avec un bleu intense et une transparence veloutée.
La plupart de ces pierres ont été découvertes il y a plus de 100 ans, dans des gisements primaires situés entre 4000 et 5000m d’altitude.
Sa couleur incomparable a donné naissance à un type de bleu, le bleu Cachemire.
Les véritables saphirs du Cachemire figurent parmi les pierres précieuses les plus rares et les moins exploitées sur terre.

D’autres mines produisent également des saphirs comme à Madagascar, en Tanzanie et en Australie.